Logo CNL
(broderie et point de croix)
Logo Rougedéclic

La devise de Juliette

+  "Le passé m'encourage, le présent m'électrise, je crains peu l'avenir."
Sade
 
La revue
 

Quelques auteurs contemporains que nous aimons (littérature française)

+   Tanguy Viel  .  Maylis de Kérangal  .  Avril Ventura  .  Laurent Mauvignier  . 
+   Jean-Phillipe Toussaint (Faire l'amour)  .  Antoine Bréa  .  Oliver Rohe  . 
+   Alban Lefranc  .  Jean Échenoz  .  Frédéric Ciriez  . 
+   Nathalie Quintane  .  Céline Minard  .  Mathias Enard  .  Véronique Ovaldé  . 
+   Olivier Cadiot  .  Valérie Mrejen  .  Didier Da Silva  .  Bertrand Schefer  . 
+   Points de suspension non indispensables . 

Nous sommes

+   Rédactrice en chef  .  Cendrine Dumatin
+   Comité de rédaction  .  Cendrine Dumatin  +  Véronique Lacroix  Arnaud Rochelois
+   Relations presse  .  Emmanuelle Zaraya 
+   Directeur artistique  .  Arnaud Dumatin
+   Graphiste  .  Alice Bosc
+   Correction  .  Phillipe Reilhac
+   Gestion des abonnements  .  Danièle Bonnet
+   Webmaster  .  Marie Sartre

La collection

Nous proposerons sept numéros de la revue Rouge-déclic qui s’éteindra en fanfare en octobre 2012. Volontairement, nous réduisons dans le temps l’expérience de cette revue, pour voir où la contrainte nous mène, pour expérimenter la revue en courant éphémère, eau glissante où nous pourrons tout projeter. Chaque numéro correspondra à un corpus de textes choisis de manière tout à fait libre, avec cette contrainte de temps absurde qui tuera la monotonie, qui nous mettra dans l’obligation de passer à autre chose, sans craindre la lassitude. L’ensemble constituera une collection à travers des propositions littéraires et photographiques éclectiques, délogées dans les souterrains. Sept numéros, c’est peu. Mais le calendrier du spectre peut donner le vertige.
(Cette année, non ? Mais l’année prochaine peut-être.)

Octobre 2009 : À l’ombre du Panoptique  /  Je serai neuf
Avril 2010 : The party
Octobre 2010 : Monde sucré
Avril 2011 : Hypertensions
Octobre 2011 : sortie de l'album d'INSTITUT
Avril 2012 : pas de numéro
Octobre 2012 : Désagréable (j'ai dit quelque chose de désagréable ?)

Spectre des numéros à jamais terminé. Dire que la revue va mourir ne règle évidemment pas la question. Nous laisserons une place vide pour une autre revue parce que ce qui nous intéresse avant tout, c’est le mouvement, là où il n’y a plus de réponse pour tout. Le numéro 2012 ne supprime pas le texte, il propose un virage et une nouvelle forme cartographique.
Cette contrainte artificielle permet paradoxalement de montrer des parcours de lecture qui stimulent, dans l’urgence de ce que nous sommes à présent, parce que le présent électrise et séduit, parce que l’ordre apparent sera un vrai désordre, des écritures en marche et à réinventer. Parce que nous sommes joueurs et littérateurs. Parvenue au noir, la collection Rouge-déclic s’arrêtera.

Cette idée joyeuse de revue éphémère est la reprise imbécile du projet initial de la revue
R de réel.

« Il lui a écrit : finir, ça n’existe pas. C’est pour commencer qu’on finit, toujours pour commencer qu’il faut finir, finir pour qu’enfin il y ait quelque chose à commencer. »
Laurent Mauvignier

Le numéro un est paru

+  Papier mat grammage incertain
+  Actes de langue (liitch), de la pensée et du corps
+  Pas de vocation ratée, carrément des vocations
Tomosfactory : outil de création de site